La cité des sciences comme institution de communication (enquête)

 

Enquête à la Cité

  Ines Poppenhäger et Natalie Hauenstein




Nous nous sommes posés la question comment organiser un musée aussi important que la Cité des sciences et de l'industrie: peut - on amuser les visiteurs sans négliger les sciences? Nous avons eu la possibilité d'interroger deux experts de la Villette: l'animateur Jean-Luc Destruant et Nicole Chariopeau qui s'occupe des expositions.

La décision d'ouvrir ce centre a été prise en 1986 par le ministère de la culture. La Cité reçoit de grosses subventions de l'Etat et travaille coopérativement avec plusieurs entreprises, par exemple Renault et L'Oréal. Les préparations des grandes expositions durent une année. Sur une surface de 800m², il y a normalement quatre personnes qui s'occupent du sujet.

Dès l'inauguration de la Villette, il y avait des problèmes à cause de la grande différence entre  la technique moderne d'un côté et la misère des habitants du 19ième arrondissement de l'autre côté. C'est pourquoi on a fondé l'APSV (l'association de prévention du site de la Villette) pour améliorer la situation.

La plupart des animateurs travaillent normalement comme instituteur ou professeur. Pour quatre ans au maxinum, ils peuvent y trouver un emploi. Comme le musée tient beaucoup au façonnement des expositions, ils emploient beaucoup de médias comme des textes, des photos, des maquettes, des dessins et des audiovisuels. En plus, il y a une salle d'ordinateurs, des manifestations, des démonstrations et des présentations faites par des animateurs.

On a constaté que la Villette n'est pas pas seulement un endroit scientifique, mais aussi un centre de communication.

 
 
 
 
 
cyberbase explora
La salle d'ordinateurs: "Cyber-base"
Les expositions sur "explora"