Les explorateurs la Francophonie
la colonisation la décolonisation

Les explorateurs



Christophe Colomb 1492
Christophe Colomb, 1492, Italien de la Répuglique de Gênes au service des rois catholiques espagnols: Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Christopher_Columbus_voyages_map-fr.svg

Jean Cabot, 1497

Le 24 juin 1997 le Génois Jean Cabot aborde à Terrer-Neuve - Le Gênois navigue pour le compte du roi d'Angleterre. Cinq ans après l'arrivée de Christophe Colomb aux Antilles, il a convaincu le roi d'armer à son tour une expédition maritime en vue d'atteindre enfin l'Asie des épices.


Vasco De Gama, 1498

Vaco de Gama 1498 (Portugais)
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Gama_route_1_FR.png

Amerigo Vespucci, 1499

Amerigo Verspucci, 1499, Florentin au service du Royaume du Portugal

Verrazano 1524

Fin 1523, Jean de Verazzane, explorateur d'origine florentine est missionné par le roi François I pour explorer la zone comprise entre la Floride et Terre-Neuve

Jacques
Cartier 1534  

Le premier et deuxième voyage du Malouin Jacques Cartier découvreur du Canada



Les francophones dans le monde




Cliquez ici pour obtenir la cartes des francais vivant à l'étranger

Les départements et régions et les collectivités d'outre-mer

http://www.tlfq.ulaval.ca/AXL/francophonie/dom-tom.htm

La France dans le monde

La France dans le monde
Source: http://www3.ac-clermont.fr/etabliss/ecole-ayrens/IMG/png/France_dans_le_monde.png

DOM-TOM
http://mflelille3.free.fr/M1-webquest-publication/Saint-Andre-Vaneecloo/F_2000_Map_Dom-Tom_YS.jpg


DROM-COM
Source: http://data0.eklablog.com/laclassedestef/perso/geographie/cm2/sequence%204/seance%201/icone%20diapo%201.jpg



Cf. carte interactive régions, départements, collectivités et territoire d'outre-mer
http://www.magnard.fr/ressources/9782210522022/A01_cai023.swf

La France d'outre-mer
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/outre-mer/contraintes-specificites.shtml







Le français dans le monde

Carte du monde francophone

Illust:

1, 899 octets, 30x10
Pays ou région où le français est langue officielle et maternelle
Illust:

2, 902 octets, 30x10
Pays ou région où le français est langue officielle ou administrative
Illust:

3, 848 octets, 30x10
Pays où le français est langue d’enseignement privilégiée

Le français fait partie des quelques langues parlées aux quatre coins de la planète. Il se situe au 9e rang des langues les plus utilisées. On compte aujourd’hui un peu plus de 169 millions de francophones à travers le monde, soit 3,2 % de la population mondiale. L’Europe regroupe 44 % de la population francophone, l’Amérique 7,6 %, et l’Afrique 46,3 %, l’Asie 1,8 % et l’Océanie 0,3 %.

En Europe, la France mise à part, les francophones se trouvent essentiellement en Belgique (45 % de la population), en Suisse (20 % de la population) et au Luxembourg. Au niveau de l’Union européenne, à laquelle il faut ajouter la Suisse, le français est la deuxième langue maternelle ou seconde la plus parlée avec 71 millions de locuteurs, derrière l’allemand (90 millions), mais devant l’anglais (61 millions).

En Amérique du nord, c’est au Canada que vit la plus forte minorité de population francophone, soit 9,6 millions de locuteurs sur 27,3 millions d’habitants en 1997. Très concentrés géographiquement, ceux-là représentent 82 % des habitants du Québec (7 millions), et plus de 30 % de ceux du Nouveau-Brunswick. Sur le reste du continent américain, départements d’outre mer français (Guadeloupe, Martinique, Guyane) exceptés, les communautés francophones sont présentes en Louisiane (290 000 en 1997) et en Haïti, où 23 % des 7,4 millions d’habitants parlent le français.

L’Afrique subsaharienne compte à elle seule presque 39,5 millions de francophones (estimations pour l’année 1997), dont 34 % en Afrique équatoriale de l’ouest, 29 % en Afrique tropicale, 25 % en Afrique équatoriale de l’est, et enfin 14 % en Afrique sahélienne. Dans l’océan Indien, le taux global de francophones est de 23 %, pour une population totale de 18,4 millions de personnes.

Avec plus de 33,4 millions de francophones au Maghreb (64 % des Tunisiens, 57 % des Algériens et 41,5 % des Marocains), la Francophonie y est très présente. Au Moyen-Orient, le Liban demeure le pivot de la Francophonie, avec environ 1 500 000 locuteurs.

Enfin, en Asie, c’est dans la péninsule indochinoise que les francophones sont les plus nombreux (surtout au Vietnam avec 375 000 locuteurs).

Sources :
1) Atlas de la langue française, collectif sous la direction de Philippe Rossillon, Bordas, Paris, 1995, 128 pages / Estimations de la population francophone dans les pays d’Afrique subsaharienne francophone, du Maghreb et de l’océan Indien au 1er janvier 1996, Groupe d’études et de démographie appliquée, Paris, février 1996.

2) Etat de la Francophonie dans le monde, données de 1997-1998, Haut Conseil de la Francophonie, la Documentation Française.


*************

http://www.tlfq.ulaval.ca/AXL/francophonie/dom-tom.htm

République française

DOM-TOM

La France dans le monde

Les DOM-TOM français

Depuis la réforme constitutionnelle de 2003, le statut des DOM-TOM a été modifié en France. Les DOM sont devenus techniquement des DROM (pour «Département et région d'outre-mer») et les TOM sont disparus, sauf pour les Terres australes, afin de faire place aux COM (pour «Collectivité d'outre-mer»).

Quant à la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie, elles forment maintenant des POM (pour «Pays d'outre-mer» au sein de la République); la Polynésie française est néanmoins une «collectivité d'outre-mer», tandis que la Nouvelle-Calédonie a un statut provisoire de «collectivité spécifique» en attendant que, vers 2014, un référendum local décide de son indépendance ou de son maintien au sein de la République. Quant à l'île de Saint-Martin et l'île de Saint-Barthélemy, actuellement des communes de la Guadeloupe, elles devraient prochainement devenir des COM, des «Collectivités d'outre-mer de la République».

Voici le nouveau vocabulaire administratif accepté:

COM : Corse, Mayotte et Saint-Pierre-et-Miquelon

Ce sont les collectivités d'outre-mer bénéficiant d'un statut particulier disposant d'une certaine autonomie, car les collectivités territoriales sont devenues des entités distinctes de l'État français. Les collectivités territoriales se sont vues reconnaître un pouvoir réglementaire pour l'exercice de leurs compétences administratives. Parmi ces dernières, on distingue la «Collectivité d'outre-mer départementale» de Mayotte et la «Collectivité d'outre-mer territoriale» de Saint-Pierre-et-Miquelon. La Corse est une «collectivité spécifique».

DOM (sigle retenu pour DROM) : Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion

Ce sont les «départements» d'outre-mer, comme ceux qu'on trouve en France Métropolitaine et possédant un conseil général et un conseil régional, mais un seul préfet. Tous les DOM sont soumis aux lois françaises tout en ayant la possibilité d'avoir recours à certains «assouplissements» dus à leur éloignement, par exemple, la possibilité d'adapter les textes législatifs et leur organisation administrative. Ainsi, les DOM bénéficient d'un plus plus d'autonomie que les autres départements français.

ROM : Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion

Il s'agit de «régions d'outre-mer» au nombre de quatre (Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion). Contrairement aux régions métropolitaines, les ROM sont constituées d'un seul département, c'est-à-dire des régions monodépartementales. Autrement dit, deux structures sont superposées: le département et la région, avec un seul préfet tout en possédant chacune son assemblée délibérante : le conseil général pour le DOM et le conseil régional pour la ROM.

POM : Polynésie française et Nouvelle-Calédonie

Ce sont la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie formant ce qu'on appelle des «Pays d'outre-mer au sein de la République». Éventuellement, ces deux régions pourraient obtenir leur indépendance.

Bref, les appellations de «département d'outre-mer» et de «territoire d'outre-mer» n'ont plus aucune valeur d'ordre juridique depuis la réforme de 2003. Lorsqu'on l'utilise encore, c'est par «abus de langage» ou par simple habitude.

PTOM

C'est une réalité juridique de l'Union européenne désignant les «Pays et territoires d'outre-mer». En vertu de l'article 182 (Journal officiel no C-325 du 24 décembre 2002) du Traité instituant la Communauté européenne, ces territoires sont des dépendances de la France et sont reconnus comme des Pays et territoires d'outre-mer (PTOM) de l'Union européenne: 

QUATRIÈME PARTIE

L'ASSOCIATION DES PAYS ET TERRITOIRES D'OUTRE-MER

Article 182

Les États membres conviennent d'associer à la Communauté les pays et territoires non européens entretenant avec le Danemark, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni des relations particulières. Ces pays et territoires, ci-après dénommés "pays et territoires", sont énumérés à la liste qui fait l'objet de l'annexe II du présent traité.

Le but de l'association est la promotion du développement économique et social des pays et territoires, et l'établissement de relations économiques étroites entre eux et la Communauté dans son ensemble.

Conformément aux principes énoncés dans le préambule du présent traité, l'association doit en premier lieu permettre de favoriser les intérêts des habitants de ces pays et territoires et leur prospérité, de manière à les conduire au développement économique, social et culturel qu'ils attendent.

Le PTOM sont disséminés de l�Arctique à l�Antarctique, de l�Atlantique au Pacifique, tout en incluant les Caraïbes et l�océan Indien. Tous les habitants des PTOM sont insulaires, mais seulement trois PTOM dépassent les 150 000 habitants (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie et Antilles néerlandaises). Tous les autres ne possèdent qu�une très faible population. Au total, cette population atteint à peine un million d�habitants. De plus, leurs habitants ont tous choisi de maintenir d'une manière ou d'une autre un statut de dépendance avec la mère patrie.

Voici liste des PTOM (Annexe II du Traité instituant la Communauté européenne) auxquels s'appliquent les dispositions de la quatrième partie du traité:

le Groenland, la Nouvelle-Calédonie et ses dépendances, la Polynésie française, les Terres australes et antarctiques françaises, les îles Wallis-et-Futuna, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Aruba, les Antilles néerlandaises (Bonaire, Curaçao, Saba, Sint Eustatius, Sint Maarten), Anguilla, les îles Caïmans, les îles Malouines, la Géorgie-du-Sud et les îles Sandwich-du-Sud, Montserrat, Pitcairn, Sainte-Hélène et ses dépendances, le Territoire britannique de l'Antarctique, le Territoire britannique de l'océan Indien, les îles Turks-et-Caicos, les îles Vierges britanniques et les Bermudes. Pour accéder aux pages sur les PTOM britanniques, cliquer ICI, s.v.p.

RUP

On parle aussi de RUP: la Région ultra-périphérique. Il s'agit de territoires considérés comme faisant partie intégrante de l'Union européenne et bénéficiant d'un statut particulier en raison de leur éloignement. Il s'agit :

- des anciens départements d'outre-mer (France) : Guyane, Guadeloupe, Martinique et La Réunion;
- des Açores et de Madère (Portugal);
- des Canaries (Espagne).

Territoires spécifiques

Ces territoires ne sont classés ni dans la catégorie des RUP ni des PTOM. Il s'agit, pour la France, des îles Éparses (Bassas da India, Europa, îles Glorieuses, Juan de Nova et Tromelin) dans l'océan Indien.

Pour le Royaume-Uni, citons les îles Anglo-Normandes de Jersey et de Guernesey et de l'île de Man; il s'agit ici de dépendances (possessions) de la «Couronne britannique», non du gouvernement. Dans le cas du Danemark, ce sont les îles Féroé.

Malgré tout, sur une base provisoire, nous présentons les régions et territoires français d'outre-mer en fonction de leur ancien et nouveau statut. 

Territoire Situation Ancien statut Nouveau statut Population Superficie
Guyane française Amérique du Sud DOM
département d'outre-mer
DROM
département et région d'outre-mer
150 000 86 504 km²
Guadeloupe Antilles DOM
département d'outre-mer
DROM
département et région d'outre-mer
461 632 1780 km²
La Réunion Océan Indien DOM
département d'outre-mer
DROM
département et région d'outre-mer
675 000 2512 km²
Martinique Antilles DOM
département d'outre-mer
DROM
département et région d'outre-mer
381 467 1100 km²
Nouvelle-Calédonie Océanie TOM
territoire d'outre-mer
POM
pays d'outre-mer
196 000 18 585 km²
Polynésie française Océanie TOM
territoire d'outre-mer
POM
pays d'outre-mer
219 521 4200 km²
Wallis-et-Futuna Océanie TOM
territoire d'outre-mer
COM
collectivité d'outre-mer
14 492 200 km²
Terres australes et antarctiques françaises Antarctique TOM
territoire d'outre-mer
TOM
territoire d'outre-mer
128 439 000 km²
Corse Europe Collectivité territoriale COM
collectivité spécifique
250 000 8681 km²
Mayotte Océan Indien Collectivité territoriale COM
collectivité
d'outre-mer départementale
184 770 375 km²
Saint-Pierre-et-Miquelon Amérique du Nord Collectivité territoriale COM
collectivité d'outre-mer territoriale
6316 242  km²
Saint-Barthélemy Antilles Collectivité territoriale
   COM
collectivité d'outre-mer
8450 21 km²
Saint-Martin Antilles Collectivité territoriale
COM
collectivité d'outre-mer
33 000 53 km²
********************************************************************


http://www.beph.net/images/accueil/France_dans_le_monde.gif




http://artic.ac-besancon.fr/histoire_geographie/BJacquet/cartographie/fmonde.htm






la colonisation

Empire colonial : carte indiquant le premier empire colonial français en bleu clair et le second en bleu foncé.
Premier espace colonial français
Second espace colonial français

À imprimer: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6b/France_colonial_Empire10.png




Le commerce triangulaire









Carte de la colonisation de l'Afrique
http://www.africa-onweb.com/histoire/carte-colonisation.htm

http://www.abm.fr/fiche/zafriq.html



Les pays du Maghreb

1. Le Maroc, protectorat (colonisé en 1912, indépendance en 1956)
2. L'Algérie 1830, 1962
3. La Tunisie, protectorat, 1881, 1956
4. La Mauritanie 1855, 1960
5. La Libye (italienne), 1912, 1951

Afrique (carte sensible)




Les colonies françaises d'Afrique


      

(1) L'Afrique équatoriale française

L'AEF (Afrique équatoriale française) est le nom donné au gouvernement général créé en 1910 et regroupant en une fédération les quatre territoires français de l'Afrique équatoriale: le Gabon, le Moyen-Congo (aujourd'hui Congo-Brazzaville), l'Oubangui-Chari (aujourd'hui Centrafrique) et le Tchad

En 1946, le statut de ces colonies fut changé pour celui de Territoires français groupés dans l'Union française. Après avoir été placé sous mandat français en 1919, puis sous tutelle en 1945, le Cameroun rejoignit les États constituant l'Afrique équatoriale française. Cette fédération, dont la capitale était Brazzaville, fit place en 1958 à quatre États qui allaient obtenir leur indépendance.


(2) Afrique occidentale française

L'AOF (Afrique occidentale française) se distingue de l'Afrique équatoriale française. L'AOF correspond à une autre gouvernement colonial créé en 1895 et groupant en une fédération les territoires du Sénégal, de la Mauritanie, du Soudan français (aujourd'hui Mali), de la Haute-Volta (aujourd'hui Burkina), de la Guinée française, du Niger, de la Côte-d'Ivoire et du Dahomey (aujourd'hui Bénin). Sa capitale était Dakar. En 1958, la décolonisation entraîna l'éclatement de la fédération.


La Constitution française de 1958 regroupa toutes les colonies et possessions françaises sous l'appellation de Communauté française et chacune d'elles (à l'exception de la Guinée qui choisit l'indépendance immédiate) obtint son statut de «République autonome».




L'indochine




L'empire colonial britannique


L'apogée de l'empire colonial allemand en 1914


L'Allemagne s'établit dans le Sud-Ouest Africain (actuelle Namibie) en 1883, avant de s'établir au Cameroun et au Togo en 1884, puis au Tanganyika (aujourd'hui partie de la Tanzanie) et au Ruanda-Urundi en 1885. La Deutsch-Ostafrikanische Gesellschaft (D.O.A.G) est créée, et s'implante en Afrique de l'Est, grâce notamment à Carl Peters qui signe des traités avec différents chefs de tribus. En quelques mois, l'Allemagne se trouve à la tête d'un empire colonial cinq fois plus grand que le territoire métropolitain, même s'il n'est que très peu peuplé.









La décolonisaiton dans le monde
Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9colonisation




La décolonisaiton
Source -  Guillaume Balavoine : http://www.atlas-historique.net/1945-1989/cartes/MondeDecolonisation.html


Carte de la décolonisaiton de l'Afrique
Source -  Guillaume Balavoine : http://www.atlas-historique.net/1945-1989/cartes_popups/AfriqueDecolonisationGF.html



Carte de la décolonisaiton de l'Asie
Source -  Guillaume Balavoine : http://www.atlas-historique.net/1945-1989/cartes/AsieIndependance.html

Source:  http://www.memo.fr/Media/Afrique_Decolonisation.gif



Source: http://www.ihecs.be/focus/decolonisation/carted%E9colonisationafr2.jpg