Retour à la page d'accueil

Auteurs

XVIème siècle
XVIIème siècle
XVIIIème siècle
XIXème siècle
XXème siècle


20ème siècle

La littérature du XXème siècle
Textes littéraires du XXème siècle

  1. Antoine de Saint-Exupéry - Le Petit prince - L'auteur, sa vie, ses oeuvres et l'actualité des manifestations
  2. Site officiel du Petit Prince
    Antoine de Saint-Exupéry : centenaire de sa naissance - Rassemblement de documents sur l'auteur du petit Prince
    Antoine-Marie-Roger de Saint-Exupery, Pilot, Poet, Man 1900 - 1944
    Activités / Fiches / Ressources pour accompagner la Lecture du Petit Prince
    L'univers de l'allumeur des réverbères
    Saint-Expupéry: Andreas Gründwald: Cours sur le Petit Prince
    Cours d'Astrid Hillenbrand sur Antoine de Saint-Exupéry
    Informations précieuses sur l'auteur et son oeuvre
    Espace Saint-Exupéry
    Le texte intégral avec tous les dessins
    NiBiS - CD-ROM Le Petit Prince:
    Informations de l'éditeur Gallimard sur le Petit Prince
    Les fiches pédagogiques Gallimard sur le Petit Prince
    The little prince
  3. Albert Camus: Sa vie et son oeuvre

  4. Biographie
    La Peste d'Albert Camus
    Albert Camus : une conscience
    Activités / Fiches et Ressources  pour accompagner la Lecture de l'ÉTRANGER
  5. Eugène Ionesco, biographie, bibliographie, théâtre, liens vers d'autres sites

  6. Eugène Ionesco: analyse de la "Cantatrice Chauve"
    Le sens de la vie dans les Rhinocéros de Ionesco
  7. Marcel Pagnol
  8. Neuf sites sur Pagnol
  9. Anne ici - Sélima là-bas: Cours d'Astrid Hillenbrand sur le serveur de "lehrer-online.de"
  10. Boris Vian


19ème siècle
Textes littéraires du XIXème siècle
  1. Rostand, Edmond (1868-1918) - L'Aiglon , Cyrano de Bergerac
  2. Honoré de Balzac (1799-1850)    Le Colonel Schabert (1832); Le chef-d'oeuvre inconnu; L'élixir de longue vie (1830); La fille aux yeux d'or (1834-1835)
  3. Daudet, Alphonse (1840-1897) - Le Petit Chose, Souvenirs d'un Homme de Lettres
  4. George Sand (1804-1876) - François le Champi, La Petite Fadette
  5. Stendhal (1783-1842) - La Chartreuse de Parme, Le Rouge et le Noir, Chroniques italiennes, Armance
  6. Dumas (1762-1806) - Les Trois Mousquetaires
  7. Flaubert (1821-1880) - Madame Bovary, L'Education Sentimentale, Salammbô, Un coeur simple
  8. Le site Flaubert de l'Université Rouen avec la transcription intégrale du manuscrit de Madame Bovary
  9. Guy de Maupassant (1850-1893) - Contes
  10. Maupassant par les testes
  11. Prosper Mérimée (1803-1870) - Colomba (1840)
  12. Mallarmé (1842-1898) - Poésies
  13. Baudelaire (1821-1867) / Verlaine(1844-1896)/ Rimbaud (1854-1891) et les auteurs du 19éme siècle
  14. Arthur Rimbaud (1854-1891): Biographie, Bibliographie, Travaux critiques et Etudes, Editions de l´Oeuvre
  15. Hugo, Victor (1802-1885) - L'Ane (1881), L'année terrible (1871), L'art d'être grand-père (1877), Les feuilles d'automne (1831),  Notre Dame de Paris, Les Orientales, Quatre-vingt-treize, Les Rayons et les Ombres, Les Chansons des rues et des bois, La fin de Satan ...
  16. La comédie musicale "Notre dame de Paris" - Le site officiel
  17. Notre dame de Paris-sommaire
  18. Notre Dame de Paris : Photos
  19. La comédie musicale "Notre dame de Paris"
  20. Les 16 Chansons de la comédie musicale "Notre dame de Paris"
  21. Huysman, Joris Karl(1848-1907) -À Rebours (1884), Le drageoir aux épices, suivi de Pages retrouvées
  22. Lamartine, (Alphonse de) (1790-1869)
  23. Vigny, Alfred de (1797-1863)- Premier Recueil, Oeuvres Complètes
  24. Emile Zola (1840-1902) - L'Argent, La curée, Germinal, J'accuse
  25. Jules Verne (1828-1905) - Le tour du monde en quatre-vingt jours, De la terre à la lune, Cinq semaines en ballon, Les cinq cents millions de la Begum,

  26. Les forceurs de blocus, Les Révoltés de la "Bounty", Robur le Conquérant


18ème siècle
Textes littéraires du XVIIIème siècle
  1. Fontenelle, Bernard (1657-1757)-Entretiens sur la pluralité des mondes
  2. Laclos, Pierre Choderlos (1741-1803) - Les liaisons dangereuses (1782)
  3. Lesage Alain René(1668-1747)-Gil Blas de Santillane (1715-35)
  4. Marivaux(1688-1763)-Le jeu de l'amour et du hasard
  5. Prévost, Abbé (1697-1763) - Manon Lescaut (Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut, tirée des Mémoires d'un Homme de qualité, tomeVII) (1728)
  6. Les oeuvres complètes de Voltaire
  7. Voltaire  (1694-1778)(Anthony Messulam)
    Son histoire et sa vie
    Micromégas
    Le monde comme il va
    La Pucelle d'Orléans (1762)
    Traité sur la tolérance
    Candide, le texte  234SommaireLes thèmes
    Candide, 1er chapitre en hypertexte (en construction)
    Candide - une autobiographie? 
    Candide ou l'optimisme de Voltaire
    Voltaire, Candide, Analyse du 3ème chapitre
    Voltaire, Candide, chapitre XVIII : Ce qu'ils virent dans le pays d'Eldorado: Commentaire
    L'ingénu
    Voltaire contre Rousseau: La querelle des philosophes
    L'affaire Calas
    Dossier Voltaire: Furie en Languedoc
  8. Montesquieu
  9. Montesquieu (1689 - 1755) - Lettres persanes
    Lettres persanes, texte intégral (Athéna)
    Lettres persanes, texte intégral (Gallica)
    Lettres persanes, édition André Lefèvre
    Les lettres persanes
    Les lettres persanes, version rtf
    Lecture en hypertexte avec des exercices interactifs (Hot Potatoes): Lettre XXIX et XXX
    Présentation (P. Lavergne): Structure, personnages, satire,  l'idéal de Montesquieu, lectures, liens
    Études sur les lettres persanes  23 4 5 6
    Montesquieu (ENS Lettres et Sciences Humaines de Lyon)
    Montesquieu, biographie, notices et exposition (La Brède-Montesquieu)
    Montesquieu, les théories politiques (Marcel Stoessel)
    De l'esprit des lois, Livre XX-XXIII
  10. Diderot Denis (1713-1784) - Lettre sur le commerce des livres, Pensées sur l'interprétation de la nature, Jacques le fataliste et son maître, Le neveu de Rameau (1762), Supplément au voyage de Bougainville
  11. Le rêve de d'Alembert (Groupe de travail sur "Le Rêve de d'Alembert")
    Diderot: Récits, textes philosohpiques et politiques
  12. Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) - Confessions, Contrat Social, Lettres écrites de la montagne, Les rêveries


17ème siècle
Textes littéraires du XVIIème siècle
  1. Corneille Pierre(1606-1684)  - Cinna (Édition de 1682) , L'illusion comique (1636), Le Cid (1682)
  2. Descartes (Overmann) Nouveau 15.04.2004
  3. Leibniz Gottfried Wilhelm (1646-1716)- Lettres et textes divers, La monadologie, Essai de théodicée
  4. Malebranche (Nicolas de )(1638-1715)-Meditations sur l'humilité et la pénitence
  5. Pascal Blaise (1623-1662) -La machine d'arithmétique, Lettres, Petits écrits philosophiques et religieux, Pensées (edition 1671)
  6. Cyrano de Bergerac (1619-1655) - Voyage dans la Lune & Histoire comique des états et empires du Soleil
  7. La Fayette, Comtesse de (1634-1693) - La princesse de Clèves (1678)
  8. La Fontaine - l´intégralité de son oeuvre
  9. Toutes les Fables de Jean de la Fontaine
    Reconstitution de fables de Jean de la Fontaine (jeu interactif)
    Les obsèques de la Lionne - Double-cliquez sur n'importe quel mot pour obtenir davantage d'informations
  10. Molière (1622-1673) - L'Avare, Dom Juan, L'école des femmes, Les fourberies de Scapin, Tartuffe
  11. Racine Jean (1639-1699) - Andromaque, Athalie, Britannicus, Iphigénie, Phèdre


16ème siècle
Textes littéraires du XVIème siècle
  1. Rabelais François - Gargantua
  2. Gargantua, un plan de cours



Auteurs didactisés

1. Antoine de Saint-Exupéry - Le Petit prince - L'auteur, sa vie, ses oeuvres et l'actualité des manifestations.


 
 

Antoine de Saint-Exupéry : centenaire de sa naissance - Rassemblement de documents sur l'auteur du petit Prince
 

Antoine-Marie-Roger de Saint-Exupery, Pilot, Poet, Man 1900 - 1944

Activités / Fiches / Ressources pour accompagner la Lecture du Petit Prince
Dossier Radio France - Antoine de Saint-Exupéry et Le Petit Prince.
Avec plusieurs excellents documents sonores dont "La lecture d'un extrait du Petit Prince" du célèbre enrégistrement de Gérard Philippe et de Georges Poujouli: la rencontre du pilote et du Petit Prince.
FICHES pour accompagner la lecture du Petit Prince
ACTIVITÉS pour accompagner la lecture du Petit Prince
CONSEILS AUX PROFS pour aborder l'étude du Petit Prince
LIENS vers d'autres pages de Saint-Exupéry et du Petit Prince

            FICHES POUR ACCOMPAGNER LE PETIT PRINCE :

   1.  Conseils pour LIRE un chapitre du Petit Prince.
   2.  Conseils pour ANALYSER LES VERBES du Petit Prince.
   3.  Fiches de Révision du VERBE FRANÇAIS (formation, emploi, conjugaison).
   4.  Conseils pour faire  une LECTURE DIALOGUÉE et COMMENTÉE.
   5.  Liste à cocher  [X] pour préparer la Lecture dialoguée et commentée.
   6.  Fiche d'ÉVALUATION  de la LECTURE DIALOGUÉE et COMMENTÉE.
   7.  Fiche d'ÉVALUATION de la PRODUCTION ÉCRITE.

2. Albert Camus: Sa vie et son oeuvre

Tout ce que vous désirez connaître à propos de Camus : sa vie, son œuvre... L'Etranger : Génèse et réception
"L'absurde naît de la confrontation de l'appel humain avec le
silence déraisonnable du monde."
Albert Camus, in Le Mythe de Sisyphe

Biographie

La Peste d'Albert Camus
Geplant und durchgeführt von Brigitte Miklitz-Kraft

Einleitung
Inhalt
Schülerarbeiten
Des personnages modèles?
Le Docteur Rieux
Rieux et Rambert sur le bonheur
Paneloux et Rieux après le second prêche
La Peste, un poème de
R.Desnos (1944)
Aufgabenvorschläge und Antwortmöglichkeiten
La peste dans le roman
La peste, la lutte, la révolte contre le fléau
La peste, ce qu' elle apporte aux differents personnages du roman
 

Albert Camus : une conscience
Fiches sur certaines de ses oeuvres: Le Mythe de Sisyphe - L'Homme Révolté - La Peste - Le Premier Homme
Participez au forum Albert Camus

Activités / Fiches et Ressources  pour accompagner la Lecture de l'ÉTRANGER
FICHES pour accompagner la lecture de L'ÉTRANGER
ACTIVITÉS pour accompagner la lecture de L'ÉTRANGER
RESSOURCES W3 de  Camus et de L'ÉTRANGER

3.Baudelaire / Verlaine / Rimbaud


Baudelaire photographié par Neyt, vers 1864
 

4.Arthur Rimbaud: Biographie, Bibliographie, Travaux critiques et Etudes, Editions de l´Oeuvre

Le site RimbaudWeb est destiné à tous les passionnés de Rimbaud, de poésie et d'histoire littéraire. Il s'adresse autant aux amateurs, universitaires et chercheurs, qu'aux collégiens, lycéens et à leurs enseignants.
Le site est actualisé et enrichi de façon régulière et permanente.

Sommaire

TEXTES
Tous les textes de Rimbaud, et les lettres qu'il a écrit au cours de sa vie ! Notre démarche suit une volonté d'exhaustivité, et souhaite vous offrir l'équivalent d'un volume "d'oeuvres complètes" directement consultable sur le WEB. Sont présentés aussi des écrits sur Rimbaud, des témoignages, et une bibliographie.

CHRONOLOGIE
La chronologie Rimbaldienne année par année. De 1854 à 1891, chaque année nous est présentée sur la forme d'une page intégrant une courte biographie, un tableau des évènements culturels, sociaux et historiques, et de nombreux liens avec les lieux et les personnages.

LIEUX
Fiches présentants tous les lieux qu'a fréquenté Arthur Rimbaud : des Ardennes à l'Ethiopie, c'est à un véritable voyage dans la seconde moitié du dix neuvième siècle auquel nous vous invitons.

PERSONNAGES
Fiches présentants toutes les personnes qu'a croisé ou qui ont comptées pour Arthur Rimbaud : Verlaine, Carjat, les membres de sa famille, des explorateurs, etc....

L'index général du site : plus de 600 références.

Présentation

Arthur Rimbaud, poète et voyageur des Ardennes à l'Abyssinie.
"Je suis un piéton, rien de plus" : il ne faut jamais l'oublier, quand on s'attarde quelques temps en compagnie d'Arthur Rimbaud, car il marchait sans cesse, ses périgrinations des Ardennes à l'Ethiope équivalent à des milliers de kilomètres, le plus souvent effectués à pied. La conception du site RimbaudWeb a été guidée par cette idée des déplacements continuels de" l'homme aux semelles de vent" et des nombreuses rencontres qu'ils impliquent. Ce qui nous fascine en Rimbaud c'est non seulement l'aventure poétique, mais le destin même, à nul autre pareil, qui dans la fièvre, à chaque instant interroge ce qu'il y a de plus profond en nous. Et c'est ce destin et son époque que le site RimbaudWeb s'applique à cerner. D'abord, il faut parcourir les textes, rien que les textes, pas les glauses réductrices, mais tous les textes : des poèmes jusqu'aux lettres de Marseille qui nous sont ici présentées dans l'ordre le plus chronologique. C'est alors dans une aventure, picaresque et tragique, que nous nous immisçons. Suivre Rimbaud permet aussi une immersion totale et itinérante dans la seconde moitié du 19ème siècle : nous assistons à des évènements historiques de toute première importance, tant en Europe qu'en Afrique, et voyagons beaucoup de harleville, à Java, au Yemen. Rimbaud est à la fois créateur, témoin et critique des profonds bouleversements qui onnèrent naissance au vingtième siècle. Nous rencontrons aussi des personnages connus ou moins connus qui tous ont marqué la vie de Rimbaud : Verlaine, bien ûr, mais aussi Théodore de Banville, Cabaner, Carjat, les Vilains Bonhommes, les Parnassiens,...
 

6. La Fontaine - l´intégralité de son oeuvre


Sur ce site on peut lire 240 fables, 60 contes, 100 pièces de théâtre ainsi que de nombreuses lettres. Il permet plusieurs modes d´accès amusants à l´oeuvre de l´écrivain, propose également des illustrations, des gravures originales de François Chauveau, des gravures sur bois d'Henry Lemarié, des dessins d'enfants, des anciens cahiers de poésie avec de illustrations(1952-1954), 16 fables superbement illustrées par un artiste africain, des Illustrations d'un illustrateur pour enfants mais aussi des jeux originaux, un forum de discussion, et bien d´autres services encore. On y trouve des explications et des renseignements complets sur "Le style de La Fontaie", "Les personnages des fables", Les sources des fables"... mais aussi des réponses à des questions comme "Qu´est-ce qu´une fable?", ou bien "Quelle erreur énorme, gigantesque, La Fontaine a-t-il  faite dans la fable "La Cygale et la fourmi?" A vous de jouer!

Toutes les Fables de Jean de la Fontaine
1.
 La Cigale et la Fourmi
 Le Corbeau et le Renard
 La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf
 Les Deux Mulets
 Le Loup et le Chien
 La Génisse, la Chèvre, et la Brebis, en société avec le Lion
 La Besace
 L'Hirondelle et les petits Oiseaux
 Le Rat de ville et le Rat des champs
 Le Loup et l'Agneau
 L'Homme et son image
 Le Dragon à plusieurs têtes et le Dragon à plusieurs queues
 Les Voleurs et l'Ane
 Simonide préservé par les Dieux
 La Mort et le Malheureux
 La Mort et le Bucheron
 L'Homme entre deux âges et ses deux Maîtresses
 Le Renard et la Cigogne
 L'enfant et le Maître d'école
 Le Coq et la Perle
 Les Frelons et les mouches à miel
 Le chêne et le Roseau

2.
 Contre ceux qui ont le goût difficile
 Conseil tenu par les Rats
 Le Loup plaidant contre le Renard par-devant le Singe
 Les Deux Taureaux et une Grenouille
 La Chauve-souris et les deux Belettes
 L'Oiseau blessé d'une flèche
 La Lice et sa Compagne
 L'Aigle et l'Escarbot
 Le Lion et le Moucheron
 L'Ane chargé d'éponges, et l'Ane chargé de sel
 Le Lion et le Rat
 La Colombe et la Fourmi
 L'Astrologue qui se laisse tomber dans un puits
 Le Lièvre et les Grenouilles
 Le Coq et le Renard
 Le Corbeau voulant imiter l'Aigle
 Le Paon se plaignant à Junon
 La chatte métamorphosée en femme
 Le Lion et l'Ane chassant
 Testament expliqué par Esope

3.
 Le Meunier, son Fils, et l'Ane
 Les Membres et l'Estomac
 Le Loup devenu Berger
 Les Grenouilles qui demandent un roi
 Le Renard et le Bouc
 L'Aigle, la Laie, et la Chatte
 L'Ivrogne et sa Femme
 La Goutte et l'Araignée
 Le Loup et la Cigogne
 Le Lion abattu par l'homme
 Le Renard et les Raisins
 Le Cygne et le Cuisinier
 Les Loups et les Brebis
 Le Lion devenu vieux
 Philomèle et Progné
 La Femme noyée
 La Belette entrée dans un grenier
 Le Chat et un vieux Rat

4.
 Le Lion amoureux
 Le Berger et la Mer
 La Mouche et la Fourmi
 Le Jardinier et son Seigneur
 L'Ane et le petit Chien
 Le Combat des Rats et des Belettes
 Le Singe et le Dauphin
 L'Homme et l'Idole de bois
 Le Geai paré des plumes du Paon
 Le Chameau et les Bâtons flottants
 La Grenouille et le Rat
 Tribut envoyé par les animaux à Alexandre
 Le Cheval s'étant voulu venger du Cerf
 Le Renard et le Buste
 Le Loup, la Chèvre et le Chevreau
 Le Loup, la Mère et l'Enfant
 Parole de Socrate
 Le Vieillard et ses Enfants
 L'Oracle et l'Impie
 L'Avare qui a perdu son trésor
 L'Oeil du Maître
 L'Alouette et ses Petits avec le Maître d'un champ

5.
 Le Bûcheron et Mercure
 Le Pot de terre et le Pot de fer
 Le petit Poisson et le Pêcheur
 Les Oreilles du Lièvre
 Le Renard ayant la queue coupée
 La Vieille et les deux Servantes
 Le Satyre et le Passant
 Le Cheval et le Loup
 Le Laboureur et ses Enfants
 La Montagne qui accouche
 La Fortune et le jeune Enfant
 Les Médecins
 La Poule aux oeufs d'or
 L'Ane portant des reliques
 Le Cerf et la Vigne
 Le Serpent et la Lime
 Le Lièvre et la Perdrix
 L'Aigle et le Hibou
 Le Lion s'en allant en guerre
 L'Ours et les deux Compagnons
 L'Ane vêtu de la peau du lion

6.
 Le Pâtre et le Lion - Le Lion et le Chasseur
 Phébus et Borée
 Jupiter et le Métayer
 Le Cochet, le Chat, et le Souriceau
 Le Renard, le Singe, et les Animaux
 Le Mulet se vantant de sa généalogie
 Le Vieillard et l'Ane
 Le Cerf se voyant dans l'eau
 Le Lièvre et la Tortue
 L'Ane et ses Maîtres
 Le Soleil et les Grenouilles
 Le Villageois et le Serpent
 Le Lion malade et le Renard
 L'oiseleur, l'Autour, et l'Alouette
 Le Cheval et l'Ane
 Le Chien qui lâche sa proie pour l'ombre
 Le Chartier embourbé
 Le Charlatan
 La Discorde
 La Jeune Veuve

7.
 Les Animaux malades de la peste
 Le Mal marié
 Le Rat qui s'est retiré du monde
 Le Héron, la Fille
 Les Souhaits
 La Cour du Lion
 Les Vautours et les Pigeons
 Le Coche et la Mouche
 La Laitière et le Pot au lait
 Le Curé et le Mort
 L'Homme qui court après la Fortune et l'Homme qui l'attend dans son lit
 Les deux Coqs
 L'Ingratitude et l'Injustice des hommes envers la fortune
 Les Devineresses
 Le Chat, la Belette, et le petit Lapin
 La Tête et la Queue du serpent
 Un Animal dans la lune

8.
 La Mort et le Mourant
 Le Savetier et le Financier
 Le Lion, le Loup, et le Renard
 Le Pouvoir des Fables
 L'Homme et la Puce
 Les Femmes et le Secret
 Le Chien qui porte à son cou le dîné de son maître
 Le Rieur et les Poissons
 Le Rat et l'Huître
 L'Ours et l'Amateur des Jardins
 Les deux Amis
 Le Cochon, la Chèvre et le Mouton
 Tircis et Amarante
 Les Obsèques de la Lionne
 Le Rat et l'Eléphant
 L'Horoscope
 L'Ane et le Chien
 Le Bassa et le Marchand
 L'Avantage de la Science
 Jupiter et les Tonnerres
 Le Faucon et le Chapon
 Le Chat et le Rat
 Le Torrent et la Rivière
 L'Education
 Les deux Chiens et l'Ane mort
 Démocrite et les Abdéritains
 Le Loup et le Chasseur

9.
 Le Dépositaire infidèle
 Les deux Pigeons
 Le Singe et le Léopard
 Le Gland et la Citrouille
 L'Ecolier, le Pédant, et le Maître d'un jardin
 Le Statuaire et la Statue de Jupiter
 La Souris métamorphosée en fille
 Le Fou qui vend la sagesse
 L'Huître et les Plaideurs
 Le Loup et le Chien maigre
 Rien de trop
 Le Cierge
 Jupiter et le Passager
 Le Chat et le Renard
 Le Mari, la Femme, et le Voleur
 Le Trésor et les deux Hommes
 Le Singe et le Chat
 Le Milan et le Rossignol
 Le Berger et son troupeau
 Discours à Madame de la Sablière
 Les deux Rats, le Renard, et l'Oeuf

10.
 L'Homme et la Couleuvre
 La Tortue et les deux Canards
 Les Poissons et le Cormoran
 L'Enfouisseur et son Compère
 Le Loup et les Bergers
 L'Araignée et l'Hirondelle
 La Perdrix et les Coqs
 Le Chien à qui on a coupé les oreilles
 Le Berger et le Roi
 Les Poissons et le Berger qui joue de la flûte
 Les deux Perroquets, le Roi, et son fils
 La Lionne et l'Ourse
 Les deux Aventuriers et le Talisman
 Discours à Monsieur le Duc de La Rochefoucault
 Le Marchand, le Gentilhomme, le Pâtre, et le Fils de roi

11.
 Le Lion
 Les Dieux voulant instruire un fils de Jupiter
 Le Fermier, le Chien, et le Renard
 Le Songe d'un habitant du Mogol
 Le Lion, le Singe, et les deux Anes
 Le Loup et le Renard
 Le Paysan du Danube
 Le Vieillard et les trois jeunes Hommes
 Les Souris et le Chat-Huant
 Epilogue

12.
 Les Compagnons d'Ulysse
 Le Chat et les deux Moineaux
 Du Thésauriseur et du Singe
 Les Deux Chèvres
 Le vieux Chat et la jeune Souris
 Le Cerf malade
 La Chauve-Souris, le Buisson, et le Canard
 La Querelle des chiens et des chats, et celle des chats et des souris
 Le Loup et le Renard
 L'Ecrevisse et sa Fille
 L'Aigle et la Pie
 Le Milan, le Roi, et le Chasseur
 Le Renard, les Mouches, et le Hérisson
 L'Amour et la Folie
 Le Corbeau, la Gazelle, la Tortue, et le Rat
 La Forêt et le Bûcheron
 Le Renard, le Loup, et le Cheval
 Le Renard et les Poulets d'Inde
 Le Singe
 Le Philosophe scythe
 L'Eléphant et le Singe de Jupiter
 Un Fou et un Sage
 Le Renard anglais
 Daphnis et Alcimadure
 Philémon et Baucis
 La Matrone d'Ephèse
 Belphégor
 Les Filles de Minée
 Le Juge arbitre, l'Hospitalier, et le Solitaire

7.Les oeuvres complètes de Voltaire
Catalogue complet des ouvrages de Voltaire avec la vie de Voltaire par Desnoiresterres:
Voltaire au Collège Louis-le-Grand (Extraits)


 

8.Eugène Ionesco

"Je pensais qu'il était bizarre
 de considérer qu'il est anormal
 de vivre ainsi continuellement à
 se demander ce que c'est que
 l'univers, ce qu'est ma
 condition, ce que je viens faire
 ici, s'il y a vraiment quelque
 chose à faire. Il me semblait
 qu'il est anormal au contraire
 que les gens n'y pensent pas,
 qu'ils se laissent vivre dans une
 sorte d'inconscience. Ils ont
 peut-être, tous les autres, une
 confiance non formulée,
 irrationnelle, que tout se
 dévoilera un jour. Il y aura
 peut-être un matin de grâce
 pour l'humanité. Il y aura
 peut-être un matin de grâce
 pour moi"

(Extrait du "Solitaire", 1973)
 

Eugen Ionescu naît le 26 novembre 1909 (le 13 selon le calendrier orthodoxe) à Slatina (Roumanie) située à 150 km de Bucarest. De nombreuses sources situent sa naissance en 1912. L'erreur est due à une "coquetterie" de l'auteur. Celui-ci a confié a Emmanuel Jacquart (peut-être le biographe le mieux documenté d'Ionesco et à qui je dois bon nombre d'informations dans cette page) s'être rajeuni de trois années après avoir lu une déclaration du critique Jacques Lemarchand qui, à l'aube des années 50, saluait l'avènement d'une nouvelle génération de jeunes auteurs, parmi lesquels figuraient Ionesco et Beckett!

Son père, juriste roumain, s'appelait également Eugen Ionescu. Sa mère était française et s'appelait Thérèse Ipcar. Peu de temps après la naissance d'Eugène, la famille s'installe à Paris, où le père poursuit ses études et devient par la suite docteur de la Faculté de Droit de Paris.

Naissance de la petite soeur d'Eugène le 11 février 1911 (un an plus tard naît un petit frère, Mircea qui meurt à l'âge de 18 mois suite à une méningite). En 1914, il habite Square Vaugirard. A l'âge de quatre ans, il est déjà grand amateur de Guignol.

Son père retourne à Bucarest en 1916, au moment où la Roumanie entre en guerre. Mais sa femme et les petits enfants restent à Paris et doivent se débrouiller seuls, mais toutefois avec le soutien des grands-parents maternels des enfants. Après la fin de la Grande Guerre, on n'a toujours pas de nouvelles du père, et on le croit mort au combat.

A la fin de la guerre, la mère et ses enfants habitent l'hôtel du Nivernais, rue Blomet (au 4e, puis au 6e étage) dans le 15e arrondissement. La santé d'Eugène étant fragile, sa mère le met en pension à la campagne, à La Chapelle Anthenaise (Mayenne), où il reste de 1917 à 1919 avec sa petite soeur, Marilina. Dans les écrits de Ionesco, cette période fut la période la plus paisible et harmonieuse de sa vie.

Sa soeur et lui retournent à Paris et habitent maintenant un appartement exigu, sombre et humide rue de l'Avre, Paris XVe, avec la mère et les grands-parents. Il y écrit une pièce "héroïque" en deux actes (32 pages d'un cahier d'écolier) et un scénario comique. Ces textes sont malheureusement perdus. Il fréquente l'école de la rue Dupleix

En fin de compte, son père n'était pas mort au front. Il n'avait même pas du tout été soldat, mais avait obtenu un poste d'inspecteur de la sûreté à la police de Bucarest. En 1917, il se remarie et la même année il devient inspecteur général. Il s'était toujours débrouillé pour être du côté du pouvoir changeant (Averesco, Codrianu, la garde de fer, les nazi, les communistes) parce qu'il pensait que le pouvoir a toujours raison. Usant et abusant de sa position dans la police et prétextant que sa femme s'était installée à l'étranger, il avait obtenu le divorce, et même la garde des enfants. Il s'était ensuite remarié et exigeait maintenant que les enfants lui soient remis.

Eugène retourne donc, en mai 1922, en Roumanie avec sa soeur. Il apprend le roumain et fréquente le collège Sfântul Sava (Saint-Sava) de Bucarest et passe ensuite le baccalauréat au lycée de Craiova en 1928.

Les relations avec la famille du père n'était pas bonne. Surtout pas avec la belle-mère qui n'aimait pas les enfants et avait fini par chasser la soeur d'Eugène qui est retournée vivre avec sa mère, qui s'était installée à Bucarest. Son père, qui était pourtant riche, n'a jamais accepté de payer de pension alimentaire pour elle.

En 1926, Eugène quitte la maison paternelle après une dispute violente et retourne également vivre avec sa mère, qui travaille maintenant comme employée de banque à Bucarest. Lorsque Marilina abandonne le lycée, sa mère la fait engager comme dactylo à la banque. Marilina passera tout le reste de sa vie en Roumanie. Elle se marie deux fois et n'a pas d'enfants. Elle n'entretient très peu de contacts avec Eugène après son retour en France en 1938.

Eugène a une chambre meublée chez la soeur de son père. Celui-ci lui donne de l'argent de temps en temps et use de ses relations pour lui faire attribuer une bourse d'études. Il insiste pour que son fils soit ingénieur, mais Eugène s'intéresse plus à la littérature et à la poésie.

En 1928, il débute comme poète dans Bilete de papagal (Billets de perroquet), revue quotidienne, fameuse par son format minuscule et prépare, de 1929 à 1933, une licence de français à l'Université de Bucarest. Il écrit son premier article (sur Ilarie Voronca) dans la revue Zodiac en 1930. Il fait connaissance de Rodica Burileanu, étudiante en philosophie et en droit.

En 1931, il écrit Elegii pentru fiinte mici (Elégies pour des êtres minuscules), plaquette de vers, influencés par Francis Jammes.

Entre 1928 et 1935, il écrit des articles dans les revues Vremea (Le Temps), Azi (Aujourd'hui), Floarea de Foc (La Fleur de Feu), Viata Literara (La Vie Littéraire), România Literara (La Roumanie Littéraire), l'hebdomadaire anti-fasciste Critica, Axa (l'Axe), Fapta (Le Fait), Ideea, Româneasca et Zodiac.

1933 Collaboration à Facla (Le Flambeau) et à l'Universul Literar (L'Univers littéraire).

1934 Nu (Non), (articles et de pages de journal). Ce recueil d'essais critiques contestataires provoque un énorme scandale dans le monde littéraire roumain, par son action destructrice, subversive, menée avec beaucoup de verve et de sarcasme, contre les valeurs consacrées de la littérature roumaine: Tudor Arghezi, Ion Barbu, Camil Petrescu, Mircea Eliade. Le volume reçoit un prix des éditions des Fondations royales, accordé par un jury présidé par le critique et théoricien de la littérature Tudor Vianu.

Le 8 juillet 1936: Mariage avec Rodica Burileanu. Voyage de noces à Constanza et en Grèce. Trois mois plus tard, sa mère meurt d'une congestion cérébrale. Eugène travaille maintenant comme professeur de français à Cernavoda. Il professe au séminaire orthodoxe de Curtea de Arges, puis au séminaire central de Bucarest. Il est détaché au Ministère de l'Education nationale où il dirige le service des relations avec l'étranger.

De 1937 à 1938, il assure la rubrique critique de la revue Facla. Ecrit aussi dans Universul Literar, le quotidien culturel Rampa (La Rampe), Parerile Libere (Opinions libres).

A propos de son père: "la dernière fois que je l'ai vu, j'avais terminé mes études... j'étais marié... Il respectait l'Etat, je détestais l'Etat. Il m'avait traité d'enjuivé - il vaut mieux être enjuivé que con!"

Son article "Le vocabulaire de la critique", paraît dans Vremea en 1938. La même année, il obtient une bourse du gouvernement roumain pour préparer à Paris une thèse (jamais terminée) sur : Le thème du péché et le thème de la mort dans la poésie française depuis Baudelaire. A Paris, il s'intéresse aux écrits d'Emmanuel Mounier, Berdiaev, Jacques Maritain, Gabriel Marcel.

1939 Il rencontre Henri Thomas et le groupe de la revue Esprit. Voyage à Marseille (rapports avec les Cahiers du Sud et Léon-Gabriel Gros). Envoie de Paris des correspondances à la prestigieuse revue mensuelle littéraire et scientifique Viata Româneasca (La Vie roumaine). Retourne en visite à la Chapelle-Anthenaise.

A la déclaration, la même année, de la 2e Guerre mondiale, il retourne en Roumanie. Il travaille comme professeur de français au lycée Sfântul Sava de Bucarest. Vu la situation en Roumanie, qui était pourtant vaincue et occupée, il regrette amèrement d'avoir quitté la France et après de nombreuses tentatives échouées, il retourne finalement, en mai 1942, en France avec sa femme, grâce à des amis qui l'aident à se procurer des papiers. Ils habitent d'abord à l'Hôtel de la Poste à Marseille. Grandes difficultés financières. Il traduit et préface le roman Urcan Batrânul (le Père Urcan) de Pavel Dan (1907-1937). Eugène Ionesco est nommé aux services culturels de la Légation royale de Roumanie à Vichy. Il finira attaché culturel. Sa fille Marie-France naît le 26 août 1944.

En mars 1945, ils s'installent 38, rue Claude-Terrasse, Paris 16e (où ils résideront jusqu'en 1960). La vie était difficile et le travail précaire en cette période. Il travaille comme correcteur dans une maison d'éditions administratives. De 1945 à 1949, il traduit les oeuvres de Urmoz (1883-1923), poète roumain, précurseur du surréalisme, de la littérature de l'absurde et de l'anti-prose. La famille Ionesco reçoit, pendant cette période, un secours financier d'une parente.

Son père meurt en octobre/novembre 1948 (12 ans après sa mère).

Il commence, en 1948, à écrire la pièce qui sera intitulée La Cantatrice Chauve, et qui sera représentée pour la première fois au Théâtre des Noctambules, le 11 mai 1950, dans la mise en scène de Nicolas Bataille. Ce fut loin d'être un succès. Seuls une poignée d'intellectuels l'appréciaient et l'appuyaient. Ionesco fréquente Breton, Buñuel, Adamov et Mircea Eliade. Il se fait naturaliser français.

Le 4 août 1950, Ionesco joue le rôle de Stepan Trofimovitch dans Les Possédés de Dostoïevski, mis en scène de Nicolas Bataille. Il adhère, par goût de la drôlerie, de l'aventure et du nihilisme, au Collège de Pataphysique (avec Boris Vian, Raymond Queneau, Jacques Prévert, Marcel Duchamp et Michel Leiris). Grand nombre de ses oeuvres seront publiées dans les Cahiers du Collège de Pataphysique.

1958 fut l'année de la "Controverse londonienne" où Ionesco défend son théâtre et sa vision du théâtre dans une virulente polémique avec le critique anglais, Kenneth Tynan du Observer.

En 1959, il participe aux entretiens d'Helsinki sur le théâtre d'avant-garde. La même année, il reçoit le prix de la critique au Festival de Tours.

De 1960 à 1964, les Ionesco résident 14, rue de Rivoli, Paris 1er.

Il est consacré Chevalier des Arts et Lettres en 1961 et reçoit en 1963 le Grand Prix Italia pour la version ballet de La Leçon.

1965 Voyage à bord du France, au cours duquel est représenté Délire à deux, mis en scène par Nicolas Bataille.

1966 Conférence-spectacle au Théâtre de France, au cours de laquelle Maria Casarès, Jean-Louis Barrault et Ionesco lisent des textes inédits. La même année, il reçoit le Grand Prix du Théâtre de la Société des Auteurs pour toute son oeuvre.

Le 8 mai 1969, il reçoit le Prix littéraire prince Pierre de Monaco et la médaille de Monaco, et en décembre le Grand Prix national du théâtre.

1970, 22 jan. Election à l'Académie française, au fauteuil de Jean Paulhan. et devient Chevalier de la Légion d'Honneur. Il reçoit également le Grand Prix autrichien de la littérature européenne.

1971, 25 fév. Réception à l'Académie française. Discours de réception d'Eugène Ionesco et réponse de Jean Delay.

Ionesco prononce le discours d'ouverture du festival de Salzbourg en 1972.

Le 30 avril 1973, il reçoit le prix de Jérusalem pour l'ensemble de son oeuvre et notamment "Rhinocéros", et, en juin, la médaille de la ville de Vichy.

En 1974, il devient docteur honoris causa de l'Université de Warwick (UK) et en mars 1975 de l'Université de Tel-Aviv.

Il reçoit la médaille Max Reinhardt en août 1976 lors de la célébration du 50e anniversaire du festival de Salzbourg. En novembre il assiste, avec Tom Bishop, Emmanuel Jacquart, Françoise Koutilsky et Rosette Lamont, à une table ronde à l'Université de New York, devant 900 personnes.

Décade Ionesco à Cerisy-la-Salle du 3 au 13 août 1978 que le dramaturge honorera de sa présence pendant quelques jours. Colloque organisé par Marie-France Ionesco et Paul Vernois. Pendant une dizaine de jours, un grand nombre de spécialistes de Ionesco se sont retrouvés dans un château en Normandie (Claude Abastado, Roger Bensky, Mircea Eliade, Martin Esslin, Henri Gouhier, Jeanyves Guérin, Gelu Ionesco, Emmanuel Jacquart, Pierre Larthomas, Michel Lioure, Yves Moraud, Jean Onimus, Michel Pruner, Paul Vernois, Colette Weil). Les communications furent publiés sous le titre Ionesco: Situation et perspectives. L'auteur de ce site internet y assista également sur invitation personnelle d'Eugène Ionesco.

En janvier/février 1982, Ionesco donne une conférence à l'Université de Bonn où il reçoit les insignes de l'ordre du Mérite allemand.

Le 15 décembre 1982: représentation de Freshwater au Centre Georges-Pompidou, pour fêter le centenaire de la naissance de Virginia Woolf. Adaptation et mise en scène de Simone Benmussa, avec la distribution suivante: Jean-Paul Aron, Florence Delay, Guy Dumur, Viviane Forrester, Eugène et Rodica Ionesco, Alain Jouffroy. La pièce sera reprise plusieurs fois: les 20 et 21 oct. 1983 à la New York University (où s'ajoutent à la distribution: Erika Kralik, Joyce Mansour, Alain Robbe-Grillet, Nathalie Sarraute, S. Wilson), le 7 nov. 1983 au Théâtre du Rond-Point, les 26 et 27 nov. 1983 à Londres, au Riverside, et les 4-5 juillet 1984 au festival de Spoleto.

Les 21-23 avril 1983, à la septième réunion de l'Académie américano-roumaine des Arts et des Sciences, à Davis, en Californie, présidée par Richard Coe, Ionesco est l'invité d'honneur. Participent également Martin Esslin et Emmanuel Jacquart.

La santé d'Eugène Ionesco reste fragile. En février 1984 il est hospitalisé et reste dans un coma diabétique pendant deux jours. Il effectue cependant, plus tard la même année, des voyages et donne des conférences dans plusieurs pays d'Europe et aux Etats-Unis. Il devient Officier de la Légion d'Honneur.

Le 16 avril 1985, Ionesco reçoit deux médailles, celle de la Mayenne et celle de la Flèche, sous-préfecture de la Sarthe. En mai, il reçoit le prix International d'Art contemporain de Monte-Carlo. Il est membre du jury de la Biennale du film à Venise.

En 1986, il reçoit le prix T. S. Elliot-Ingersoll pour une écriture créative à Chicago, en présence de Saul Bellow et Mircea Eliade. Il se rend ensuite à Berne où il participe activement à une réunion en faveur des droits de l'homme. En juillet, il peint à Saint-Gall, en Suisse. Il y retourne pour peindre en février 1987.

Le 23 février 1987, le Théâtre de la Huchette fête le trentième anniversaire du Spectacle Ionesco, en présence d'Eugène et Rodica Ionesco ainsi que des comédiens qui, au fil des ans, se sont relayés pour jouer La Cantatrice Chauve et La Leçon. En mars, il reçoit la médaille de la ville de Paris et en octobre deux médailles d'or: celle de Saint-Etienne et celle de Saint-Chamond.

En février 1989, Eugène Ionesco est de nouveau hospitalisé, ce qui l'empêche d'intervenir en personne pour défendre les droits de l'homme en Roumanie. Sa fille lit son réquisitoire contre le régime roumain à sa place. Début mars, 710 écrivains, dont Ionesco et Beckett, signent une déclaration pour soutenir le droit de tous à s'exprimer. Le 7 mai, Eugène Ionesco et Jacques Mauclair reçoivent chacun un Molière. Le 30 décembre, Ionesco et Cioran deviennent membres d'honneur de l'Union des écrivains.

Le 27 nov. 1992, l'Université de Silésie, Uniwersytet Slaski, Katowice, Pologne, décerne à Eugène Ionesco le titre de docteur honoris causa. La cérémonie a lieu à Paris.

Ionesco était membre du C.I.E.L. (Comité des intellectuels pour l'Europe des libertés) qui milite pour l'application des Droits de l'homme dans tous les pays et pour la liberté des savants, écrivains et artistes.

Eugène Ionesco meurt le 28 mars 1994 à son domicile à Paris. Il est enterré au Cimetière de Montparnasse.
 
 

... mais son oeuvre est toujours là.
 


Théâtre d'Eugène IONESCO pièce par pièce

La cantatrice chauve

La leçon

Les Salutations

Jacques ou la soumission

L'avenir est dans les oeufs

Les Chaises

Le Maître

Le Salon de l'automobile

Victimes du devoir

La nièce épouse

Le Rhume onirique

La jeune fille à marier

Amédée ou Comment s'en débarrasser

Le nouveau locataire

Le Tableau

L'impromptu de l'Alma

Tueur sans gages

Rhinocéros

Scène à quatre

Délire à deux

Le Piéton de l'air

La Colère

Le Roi se meurt

Apprendre à marcher

La Soif et la Faim

Le grand siècle ou les grands airs

La lacune

L'Oeuf dur

Pour préparer un oeuf dur

Le jeune homme à marier

Jeux de Massacre

Macbett

Ce formidable bordel!

L'Homme aux valises

Voyages chez les morts

Le Vicomte
 


Autres sites intéressants
Oeuvres

•"Die Nashörner". Rhinocéros (le récit) traduit en allemand par Hartmut Gatzke. •Extrait de La Leçon •"Le feu" (Scène de Mary) Extrait de La Cantatrice Chauve •"Le rhume" (Scène du pompier) Extrait de La Cantatrice Chauve •"Delirio de dos" (Extrait de Délire à deux - en espagnol) •Dernière scène de Le Roi se meurt •Herbert Reinecker: "Der Kommissar: Die ionescoescen Dialoge in: "Ende eines Tanzvergnügens" •Présentation de la représentation de "Rhinocéros" le 6 mai 1998 à Villeneuve d'Ascq (Nord)

Critiques

•The meaning of life in "Rhinoceros", by David Dunson (Traduction en français) •Trois critiques de Rhinoceros (sept. 96 à Los Angeles) •Bald Jack, or Is It The Soprano Submission?: Ionesco's Personal Explorations of Language, Meaning, and Life Revolutionize Theatre by Jane K. Dominik •"A Crying Need To Fly": (sur le Piéton de l'Air) - Etude faite par un étudiant américain •"Zu Ionesco" - article (en allemand) sur le langage et Ionesco par Elfriede Jelinek •"L'essentialisme est un humanisme" Thèse (in extenso) de Søren Olsen. Une comparaison entre le personnage solitaire de la Nausée de Jean-Paul Sartre et de la nausée du personnage du Solitaire d'Eugène Ionesco. (187K)

Divers

•Malaspina Great Books; bibliography. Une mine inépuisable de bibliographie, située au Canada. •Shay Goosens tente une approche psychologique à la vie d'Ionesco dans ce site intéressant •The Samuel Beckett Homepage Très beau site avec des graphiques à effets spéciaux. Beaucoup d'informations et de links. •Katharenas realm Site (en anglais) consacré à l'existentialisme et aussi au théâtre de l'absurde. Un plaisir pour les yeux! •Literary Listserv Discussion Web-chat sur Ionesco. A vous de juger la qualité des interventions. •Ex-roumains célèbres •Présentation de Ionesco, de La Leçon et de la Cantatrice chauve en allemand •Article bref sur Ionesco dans l'encyclopédie Encarta •Message d'Eugène Ionesco pour la Journée Mondiale du Théâtre le 27 mars 1976 •7 quotations •Une histoire du Théâtre français contemporain (1940-1980) par David Bradby, Université de Lille •Moustache à La Joconde - Enfin une explication accessible (en suédois) de ce que c'est que la pataphysique! •Page très élaborée (en allemand) sur "Pataphysik, Symbolismus, Surrealismus" (centré sur Alfred Jarry) •Hommage à Boris Vian Très belle présentation des multiples facettes de Boris Vian, faite par Anita Nguyen. Mis à part le fait d'être amis, une chose que Ionesco et Vian avaient en commun, était leur intérêt pour la Pataphysique •Brève introduction en anglais au théâtre de l'absurde •Achetez cette lithographie (en couleurs) - faite par Eugène Ionesco:


Analyse de la "Cantatrice Chauve"
 



Le sens de la vie dans les Rhinocéros de Ionesco

Cet essai a été rédigé par David Dunson, dont le texte original en anglais est disponible sur son site. Il est ici traduit par mes soins avec son aimable autorisation. Les extraits en français de "Notes et contre-notes" ont été gracieusement fournis par Søren Olsen. Merci de me signaler toute erreur (je ne suis pas angliciste professionnel :)

La pièce Rhinocéros, écrite par le dramaturge absurdiste Eugène Ionesco, reflète une vision qui tient l'univers pour définitivement insensé, irrationnel et absurde. Dans son essai "Notes et contre-notes", Ionesco écrit :"Je me vois déchiré par des forces aveugles, montant du plus profond de moi, s'opposant en un conflit désespérant, sans issue . . . je ne puis évidemment pas savoir qui je suis, ni pourquoi je suis." Ionesco écrit ses pièces pour faire état de ses conflits intérieurs avec ce qu'il voit comme un univers incompréhensible, et exprimer également ses difficultés à accepter sa propre existence. Il affirme, à propos de son oeuvre théâtrale: "Je tâche de projeter sur scène un drame intérieur. . . Je ne veux que traduire l'invraisemblable et l'insolite, mon univers." (Notes et contre-notes). Dans sa pièce Rhinocéros, Ionesco révèle ses craintes en la barbarie latente dans le coeur humain et, à travers le personnage de Bérenger, il se projette aussi lui-même avec ses propres conflits dans sa pièce. Pour représenter clairement ses thèses, Ionesco utilise nombre de techniques dramatiques originales. A travers celles-ci, Ionesco présente une peinture visuelle des conflits existentiels sous-jacents de la pièce. Les divers éléments dramatiques et thématiques de l'oeuvre se combinent pour former une image du monde intérieur chaotique et incohérent de Ionesco.

Une méthode par laquelle Ionesco communique ses thèmes est l'absurdité des personnages (en dehors de Bérenger) dans les premier et second actes. Ce ridicule apparaît particulièrement à travers leurs réactions face aux deux rhinocéros qui passent à toute allure devant le bistrot‚ au premier acte. Les gens disent, presque simultanément, "Oh, un rhinocéros!" puis "Ça alors !" Leurs commentaires sont tous très similaires, et ils semblent incapables de formuler des réflexions originales. Nous voyons déjà à ce point de la pièce quelque chose d'un "esprit de masse" à l'oeuvre, dans lequel chacun répète sans réfléchir les mots et les actes d'un autre. Au fil du dialogue il devient clair que personne ne voit dans les rhinocéros des présages d'une tendance à venir ou ne saisit la signification derrière leur apparence. Après avoir vu le premier rhinocéros, la Ménagère panique, déboule sur la scène et lâche son panier de provisions. La femme de l'Epicier voit le rhinocéros uniquement comme un instrument de vengeance contre la Ménagère qui n'achète pas chez eux. Le Vieux Monsieur affiche seulement un intérêt passager pour le rhinocéros. Il est surtout intéressé à gagner l'affection de la Ménagère en l'aidant à rassembler ses provisions éparpillées. (Tandis qu'elle finit de tout ramasser et s'apprête à partir, il propose de l'accompagner.) Après que le second rhinocéros a écrasé le chat de la Ménagère, celle-ci entame un deuil pitoyable qui se poursuit jusqu'à ce que le Logicien énonce le problème du rhinocéros à la fin du premier acte. Ces personnages périphériques, déterminés, sont incapables de comprendre la signification des rhinocéros, et c'est ce manque de réflexion qui assure leur transformation finale.

En plus de ridiculiser l'étroitesse de vue des personnages, Ionesco tourne en dérision ceux d'entre eux qui ont des prétentions à la sensibilité et à la logique. Leur raisonnement n'est rien qu'une farce, rendue dans certains cas plus ridicule encore par la croyance égotiste en leur propre supériorité intellectuelle. Ce groupe de personnages consiste principalement en Botard et le Logicien. Le Logicien est considéré comme la personne la plus sage et la plus raisonnable parmi les personnages du premier acte, et tous se tournent vers lui pour résoudre leur débat sur le rhinocéros. Ses réponses à leurs questions, en plus de sa précédente "démonstration" que Socrate était un chat, révèlent l'inanité de ses propositions logiques. Botard, bien qu'il ne soit pas autant estimé de ses collègues, s'enorgueillit de son "esprit méthodique ," et s'attache à une vision précise, scientifique de la vie. Il méprise les rumeurs sur les rhinocéros et les attribue à l'imagination des journalistes. Même après avoir vu un rhinocéros, Botard affirme : "Je ne vois rien du tout. C'est une illusion." . Lorsqu'il devient tout à fait clair que Botard avait tort, il nie avoir jamais douté de l'existence des rhinocéros. Il prétend avoir suivi le problème depuis le début, et il affirme en outre savoir qui est responsable. Il refuse d'admettre ses erreurs, et il se contredit en lançant des accusations totalement infondées, pour éviter d'avoir à le faire. A travers l'illogisme de Botard et du Logicien, Ionesco propose sa thèse que le raisonnement humain, en dépit de ses prétentions au contraire, est essentiellement absurde. Son monde intérieur est irrationnel et absurde, et Ionesco ne distingue aucun ensemble primordial de règles logiques liant l'univers en un tout compréhensible. D'après Ionesco, le raisonnement humain est incapable d'apporter de l'ordre au monde car il ne se ramène à rien de plus que des inepties.

Ainsi, Ionesco introduit ses thèmes par le biais de l'interaction entre tous les personnages, qui se révèlent complètement irrationnels. Un autre support dont Ionesco se sert pour véhiculer ses idées est le personnage de Bérenger. Les luttes de Bérenger avec la vie reflètent celles de Ionesco lui-même. Lui, bien plus que n'importe quel autre personnage, perçoit la réalité de la vie, et il boit pour fuir cette vision. Dans la première scène surtout, Bérenger semble déconnecté des évènements se produisant autour de lui. Il accorde peu d'attention au premier rhinocéros, et donne l'impression d'être généralement incohérent. Lorsqu'on le presse de se prononcer sur la provenance du rhinocéros, Bérenger lâche finalement: "Peut-être s'est-il abrité sous un caillou? . . . Peut-être a-t-il fait son nid sur une branche desséchée?". Bérenger se révèle en même temps détaché et désintéressé de la vie en général. il dit à son ami Jean que "la vie est un rêve", et il affirme plus loin : "Je me demande moi-même si j'existe!". De tels soucis existentialistes reflètent l'intérêt de Ionesco pour les problèmes physiques de sa propre existence.

Bérenger représente Ionesco également sur d'autres points. Comme Ionesco, il cherche un sens et une vérité définitifs à la vie. Bérenger admire ses amis, surtout Jean, et s'adresse à eux pour trouver ce qu'il cherche. Il ne peut les comprendre car ils sont insensés et ineptes, mais il présume qu'ils sont trop sages et bien avisés pour qu'il les comprenne. Il sait qu'il n'a pas trouvé de vérité ultime à la vie, mais il s'imagine que s'il pouvait devenir intelligent comme le Logicien ou cultivé comme Jean, il trouverait ce qu'il cherche. Son admiration envers ses amis fournit des indices sur la raison pour laquelle il est tellement scandalisé quand ils commencent à se transformer en rhinocéros. Il a confiance en eux, et il s'efforce de devenir comme eux. Quand ils deviennent rhinocéros, Bérenger est déçu et éprouve le sentiment d'une trahison personnelle. Il dit, après la mutation de Jean en rhinocéros, "Jamais je n'aurais cru ça de lui, jamais!". Bérenger ne peut comprendre la raison de la transformation de Jean, et il tente de la rationnaliser en affirmant que Jean a eu "un accès de folie". Bérenger est particulièrement affolé quand le Logicien se transforme parce qu'il pense que le Logicien aurait pu prouver à Dudard que les rhinocéros sont intrinsèquement mauvais et pas seulement un phénomène naturel. Le monde de Bérenger s'obscurcit d'un cauchemar envahissant tandis que ses amis succombent un à un aux rhinocéros. Sa foi en la raison, la culture et enfin l'amour est lentement mais inexorablement anéantie. Il se retrouve de la sorte seul, abandonné dans un univers hostile et incompréhensible.

En dehors des éléments de base de l'intrigue, Ionesco utilise beaucoup de techniques dramatiques non traditionelles pour mettre en scène l'absurdité de la vie. La plus évidente est l'emploi du rhinocéros en tant que métaphore de la barbarie essentielle des êtres humains, et aussi de l'absurdité de l'univers. A l'époque où cette pièce fut écrite, on n'aurait pas employé en dramaturgie une image aussi sauvage et brutale que le rhinocéros. Le rhinocéros contraste violemment avec les images de beauté et de noblesse qui caractérisaient les pièces des époques antérieures. Plusieurs objets matériels différents tombent ou sont détruits dans la pièce, ajoutant à l'effet visuel violent des rhinocéros. Par exemple, le chat de la Ménagère est écrasé, et Bérenger passe à travers le mur lorsqu'il fuit l'appartement de Jean. De même, le dialogue logique et ordonné est écarté dans la première scène, et les conversations intercalées contribuent à donner l'impression de chaos. Ionesco use de telles techniques pour donner l'expression sensorielle de son propre trouble intérieur.

Comme nous l'avons vu, les thèmes de Rhinocéros sont présentés à travers les techniques dramatiques et rhétoriques, l'absurdité des personnages secondaires, et les luttes existentielles du rôle principal, Bérenger. Inexorablement, les croyances et les espoirs de Bérenger pour se corriger sont battues en brèche, et finalement il ne lui reste rien d'autre à faire que crier son défi contre un monde hostile. Il est incapable de trouver un sens définitif à la vie car, d'après Ionesco, il n'y a aucun sens à lui trouver.

David Dunson (21/05/93)



Les personnages

Cette pièce comporte 17 personnages, un chat et des rhinocéros, que l'on peut classer en quatre catégories en fonction de leur caractère :

I.Les personnages sans nom (la Ménagère, la Serveuse, l'Epicier...) permettent d'inscrire l'intrigue dans le cadre d'une réalité anonyme ;

II.Les noms d'animaux (Monsieur Papillon, Madame Boeuf, Dudard) sont ceux de personnages sérieux, dont le patronyme évoque ironiquement l'animalité ;

III.Les noms propres codés qui contiennent un jeu de mot révélateur :

•Jean : incarnation du conformiste, il représente les "gens", le "on" indifférencié ;

•Bérenger : c'est l'homme en proie à l'angoisse, celui qui est "dérangé";

•Daisy : image de la femme, du désir ;

•Botard : l'esprit sceptique deviendra un militant, comme l'annoncent des lettres du mot "botte" dans son nom ;
 

IV.Les animaux : le chat représente les minorités, premières victimes de toute dictature, les rhinocéros sont la masse uniforme qui écrase. Elle se révèle bientôt composée d'êtres humains qui ont renoncé à l'apparence humaine et à la liberté d'esprit.

Chacun des personnages a un rapport particulier avec la parole. Monsieur Papillon, le Logicien, Jean et Botard expriment des vérités généralement creuses. Le Vieux Monsieur, Daisy, Bérenger et la Ménagère traduisent par leur discours une certaine volonté de communiquer, à rester dans le monde humain.

Le personnage principal semble être Bérenger, l'anti-héros, homme inadapté à tout ordre (il est alcoolique et paresseux), se différenciant des autres dans l'utilisation du langage. Cependant, au vu du titre et de l'importance des rhinocéros, on peut penser que ce sont eux qui détiennent le premier rôle dans la pièce.
 


Présentation de la représentation de "Rhinocéros" le 6 mai 1998 à Villeneuve d'Ascq (Nord)

Certains diront que monter du Ionesco, c'est choisir la simplicité : en effet, les ouvertures possibles en terme d'interprétation du texte sont nombreuses. On se dirait facilement que tout y est permis...

On imagine un ensemble d'acteurs divaguant sur le flot des répliques insolites, s'autorisant tous les débordements que la réalité empêche... Quelle sinécure !

Mais l'insolite n'implique pas l'anarchie ; chacun de ses détails doit correspondre à un ensemble, une nouvelle réalité, imaginée de toute pièce !

Nous étions des interprètes, avec Rhinocéros, nous nous sommes offert la possibilité de composer, de "créer" tout en suivant la rassurante écriture d'un auteur dont le talent n'est plus à démontrer.

La société que présente Ionesco est autre. Elle est devenue la nôtre tout au long de cette année. Amenés à réfléchir sur l'identité du rhinocéros, nous l'avons rencontré dans un univers léger, superficiel, stéréotypé à souhait, avec de petites personnes et de grands esprits. Qu'est-il sinon la résignation du quotidien, la paresse de réfléchir, la soumission qui décharge du souci de décider ? C'est l'animal qui sommeille en chacun de nous, avec ses instincts faciles. Mais la facilité, la soumission peuvent augurer du pire...

Ce monde hanté par les rhinocéros est presque semblable au nôtre, avec ses différences et ses indifférences, ses fous et ses sages, ses révoltes et ses soumissions. Il en serait le reflet s'il n'y avait ce presque : n'oublions jamais qu'il existe un homme grand en chacun de nous, un homme avec la faculté de penser autrement et la volonté d'agir. Ce n'est pas notre monde et souhaitons que cela ne le devienne jamais.



Absurde

Caractérise ce qui n'a pas de sens, ce à quoi on ne peut pas donner de sens. Au milieu du XXe siècle, l'absurde qualifiait
plusieurs courants intellectuels et artistiques.

Albert CAMUS a défendu la philosophie de l'absurde.

Eugène IONESCO, quant à lui, a illustré le théâtre de l'absurde: les personnages sont illogiques, échangent des propos que l'on peut qualifier de stéréotypes ou des tautologies; l'action est souvent inexistante.
 

1.Marcel Pagnol
Les livres, films et pièces de théâtre de Marcel Pagnol ainsi que des liens vers Aubagne, le village d'Allauch et la Provence Allaudienne de M.P.
"Je suis né sous le Garlaban couronné de chèvres, au temps des derniers chèvriers..." Ainsi commence la trilogie dans laquelle Marcel Pagnol raconte ses souvenirs d'enfance, sa découverte des collines, avec son père, le chasseur de bartavelles, sa mère Augustine,  son oncle Jules , sa tante Rose, son frère, le petit Paul, son ami Lili, sa petite sœur...

2.  http://perso.wanadoo.fr/serge.passions/souvenirs_d.htm
"Souvenirs d'enfance":
La gloire de mon pere.
Le chateau de ma mere.
Le temps des secrets.
Tous les écoliers ont, un jour ou l'autre, lu tout ou partie des souvenirs d'enfance de Marcel Pagnol.
Dans le monde entier, les textes des souvenirs ont servi à enseigner le français aux étudiants étrangers.

"Dans ces souvenirs, je ne dirai de moi ni mal ni bien ; ce n' est pas de moi que je parle, mais de l'enfant que je ne suis plus. C'est un petit personnage que j'ai connu et qui s'est fondu dans l'air du temps, à la manière des moineaux qui disparaissent sans laisser de squelette."
Marcel Pagnol.

"Alors commencèrent les plus beaux jours de ma vie. La maison s'appelait La Bastide Neuve, mais elle était neuve depuis bien longtemps. C'était une ancienne ferme en ruines, restaurée trente ans plus tôt par un monsieur de la ville, qui vendait des toiles de tente, des serpillières et des balais. Mon père et mon oncle lui payaient un loyer de 80 francs par an (c'est-à-dire quatre louis d'or), que leurs femmes trouvaient un peu exagéré. Mais la maison avait l'air d'une villa - et il y avait "l'eau à la pile" : c'est-à-dire que l'audacieux marchand de balais avait fait construire une grande citerne, accolée au dos du bâtiment, aussi large et presque aussi haute que lui : il suffisait d'ouvrir un robinet de cuivre, placé au-dessus de l'évier, pour voir couler une eau limpide et fraîche...

C'était un luxe extraordinaire, et je ne compris que plus tard le miracle de ce robinet depuis la fontaine du village jusqu'aux lointains sommets de l'Étoile,
c' était le pays de la soif : sur vingt kilomètres, on ne rencontrait qu'une douzaine de puits (dont la plupart étaient à sec à partir du mois de mai) et trois ou quatre "sources" ; c'est-à-dire qu'au fond d'une petite grotte, une fente de roc pleurait en silence dans une barbe de mousse. "
Marcel Pagnol.

Vous trouverez aussi une photo de la "Bastide Neuve".

3. http://perso.wanadoo.fr/serge.passions/livressouvenirs.htm
Site présentant l'école et la classe de M.P.

Les deux fenêtres que l'on voit à droite, c'est l'unique classe où Mlle J. enseignait à une trentaine de gamins entre 6 et 14 ans.
L'autre bâtiment abritait la mairie, les appartements de la maîtresse...
 

4. http://www.ac-clermont.fr/etabliss/stmamet/_private/eleves/jeanflorette.htm
Résumé de Jean de Florette.

5. http://perso.wanadoo.fr/serge.passions/marius_fanny_cesar.htm
MARIUS, FANNY, CESAR.
La terrasse du bar de la marine: C'est le lieu de l'action. Le Bar de la Marine se trouvait sur le quai latéral gauche du Vieux Port.

7. http://perso.club-internet.fr/nicastro/garlaban/massifgarlaban.html
La carte du Massif du Garlaban: Marseille, Aubagne, la Bastide Neuve, La Grotte de Manon, le Garlaban.

8. http://www.aubagne.com/aubagnetour/pagnol%20F/circuit.html
Le circuit pédestre Marcel Pagnol avec sa maison natale.
+ La carte du circuit: http://www.geocities.com/Paris/Rue/7125/Allauch/pagnol_circ.gif

9. http://www.aubagne.com/aubagnetour/pagnol%20F/ptimonde.html
Le Petit Monde de Marcel Pagnol représenté par des santons.

10. http://www.aubagne.com/aubagnetour/pagnol%20F/bio.html
Biographie de Marcel Pagnol
+ http://perso.wanadoo.fr/ecole.gouesnach/histoire/pagnol/bio.htm
+ Sa vie, son oeuvre:  http://membres.tripod.fr/BBea/Pagnol.html

11. http://www.aubagne.com/
Aubagne, le pays de Marcel Pagnol.