Retour à la page d'accueil

Linguistique générale

Introduction à la linguistique Approches linguistique
Langage et communication
Introduction à la linguistique française La linguistique face au mot
Les grands courants en linguistique Le schéma général de la communication humaine selon Jakobson, 1963 Histoire et évolution de la langue francaise
Langage, langue et parole - schémas

Les différents courants structuralistes Le structuralisme en sciences humaines ?
Courants sociologiques

Le structuralisme de Claude Lévi-Strauss
Dossier:  Langue, pensée, réalite: De Platon à Chomsky, de l'apparition du langage aux généticiens. Téléchargement en   / PDF


Langage et communication
Langue = C'est un système de signes qui a pour essence d'unir un concept et une image acoustique c'est à dire un signifié et un signifiant. il s'agit de faire apparaître ce qui est purement subjectif. La langue est un instrument de communication. Un instrument appelle un utilisateur qui entre en relation avec autrui à l'intérieur d'un "milieu" commun et grâce à lui. C'est dire que si l'homme est un réseau de relations,  toute activité humaine utilise la langue pour communiquer, et d'abord  pour se formuler, apparaître!.
Toute langue est facteur d'intersubjectivité car dans l'effort pour nommer ce qui est, elle constitue des objets de connaissance, un certain découpage de la réalité ,partagé par tous les utilisateurs de la langue.. Sans elle la réalité serait indistincte et confuse. L'essence d'une langue c'est une certaine conception du monde. Accéder à la maîtrise d'une langue étrangère c'est donc changer de monde.( Revoir la diversité des  spectres de couleurs selon les langues).
Si l'essence de la langue est la conception d'un monde, sa fonction  la plus apparente est la communication: la communication n'est possible que par l'intersubjectivité: en permettant au locuteur de se désigner comme un je, la langue permet du même coup un milieu intersubjectif ,grâce auquel apparaît le sujet, je, l'interlocuteur, tu, et dans lequel un dialogue peut s'exercer  en présence. Le il étant l'absent.

Parole = C'est l'utilisation personnelle d'une langue pour communiquer avec soi ou avec autrui.  Elle est donc signe de liberté, de créativité. C'est aussi ce par quoi le sujet advient ( Revoir l'analyse du  style comme synthèse de la spontanéité et de l'exigence).

Pensée = La parole est signe de pensée car elle est adéquate (elle correspond à ce qui a été émis par l'interlocuteur) et cohérente (elle est non contradictoire, valide). Si je réponds c'est que j'ai compris (décodé) et que j'ai conçu la réponse (codé).
Langage et pensée dont nécessairement liés étroitement car il est impossible de penser avec des images particulières. Seul le concept permet de prendre ensemble, de comprendre, de penser. Par exemple l'image de l'arbre dans mon jardin ne vous dit rien, mais le concept d'arbre vous permet de prendre ensemble tous les arbres.( Distinguer connaître et penser, revoir l'entendement et la raison=>Métaphysique=>Idées)

Apprentissage = Revoir Les enfants sauvages (Malson)  ou le très beau film de Truffaut, L'enfant sauvage. Un enfant à qui personne n'a parlé ne parle et ne parlera pas. Le langage, pour apparaître, exige un apprentissage de plusieurs années. En entendant parler et singulièrement parler de lui, l'enfant entre dans un monde du sens, il y trouve sa place comme locuteur possible et comme celui (sujet) dont on a parlé avant même sa naissance (revoir Lacan, L'enfant non désiré).
Autre fonction du langage, il sera souvent classé en fonction de son aptitude à bien parler le dialecte des correcteurs d'examens ou concours. ( En dépit des dénégations vertueuses et démocratiques , Voir  l'importance de la rhétorique dans la réussite sociale et dans les grandes écoles).

Jeux = Raconter, débattre, se raconter, se raconter ce qu'on va faire, simuler, autant de jeux du langage qui permettent d'essayer: c'est gratuit, c'est libre, c'est orienté vers la création de soi par soi grâce, le plus souvent, à un dialogue avec autrui qui renvoie sans cesse à la pensée comme dialogue intérieur.

Monde = Dans l'apprentissage de sa langue, l'enfant accède à un monde de classification dans lequel la communication n'est souvent qu'un alibi qui cache des fonctions extrêmement efficaces comme si, tout était déjà dit et s'il venait trop tard. C'est que "la nature de l'homme est sa relation à l'homme." Lacan. Le sujet adviendra dans le passage d'une assignation subie à la création de sa place grâce à la parole; comme s'il décidait qu'il venait très tôt et que rien n'était dit. C'est l'enjeu d'une vie humaine et d'une liberté.(ça va mieux en le disant)

Animal = Distinguez soigneusement la simple information qui utilise un symbole, un ou plusieurs systèmes rudimentaires et met en relation, par exemple une abeille avec des individus qui comprennent le message ET la communication humaine telle qu'elle se réalise, qui dispose, au contraire des animaux , de signes multiples pour une même situation, de combinaisons très nombreuses et libres. De plus, la communication humaine est une relation, avec des réponses, des commentaires dans une même langue....

CONCLUSION

Nous comprenons que la communication n'est jamais donnée comme dans un abreuvoir pour un ruminant: elle est toujours conquise. Certes, les mots ont un pouvoir de convaincre mais ce pouvoir n'existe que par la passivité. Il est possible d'écarter le cauchemar de la place fixée à l'avance par une hiérarchie désuète , et de choisir la parole, le dialogue comme recherche de la vérité dans le partage.
(Distinguez bien la communication et la transmission)

Par Joseph Llapasset



Distinguer le langage, la langue et la parole

Le langage:
Faculté: puissance de mettre en relation:
1) ce qui apparaît (ce qu'on entend = image acoustique, ce qu'on voit = image visuelle...) et ce qui est caché (intérieur, sens, signification)
2) les signes linguistiques entre eux (langue comme système): "nous appelons signe la combinaison du concept et de l'image acoustique... Nous proposons de conserver le mot signe pour désigner le total et de remplacer concept et image acoustique respectivement par signifié et signifiant" F. de Saussure cours de linguistique générale page 100
3) deux utilisateurs (ou plus) entre lesquels circule une information: un locuteur, un auditeur, un émetteur, un récepteur

La Langue:
Système ( 2) propre à un groupe (peuple, pays, région, "milieu"...)

La parole:
Utilisation personnelle d'une langue: la parole est "novatrice, libre du contrôle des stimuli, adéquate et cohérente" Chomsky Le langage et la pensée 1968 Payot page 27.

LANGAGE, LANGUE et PAROLE 

LANGAGE : Le langage est une faculté qui définit l'être humain : sans lui, l'espèce humaine ne serait qu'une espèce animale parmi d'autres. Il faut dire langage au singulier car s'il existait plus d'un langage, il y aurait plus d'une espère humaine.
LANGUE : Application concrète de la communication circonscrite historiquement ou géographiquement. Il s'agit d'un système propre à un groupe : peuple, pays, région, milieu.

PAROLE : Faculté de parler. Utilisation personnelle d'une langue: la parole est "novatrice, libre du contrôle des stimuli, adéquate et cohérente" Chomsky (Le langage et la pensée).



Peut-on tout dire?

"Peut-on tout dire?"
Sujet classique mais difficile pour des terminales car au carrefour de la linguistique (A) et de la philosophie (B) comme acte de réflexion à effectuer par soi-même. La maïeutique n'interviendra que dans le (B) = Commencer par voir les définitions dans la page "Le langage": puis les tableaux sur Cratyle de Platon et le "débat" Saussure/benvéniste

...



© Martin Beaudoin
Avant de commencer à étudier la linguistique, il faudrait d'abord définir certains termes. Le langage est une capacité cognitive dont le but principal est de permettre la communication entre humains. Il sert aussi à articuler la pensée. En effet, la pensée ne peut émerger sans le langage qui lui sert à se représenter mentalement les concepts et à les manipuler. On notera que le langage et la pensée se développent à peu près en même temps. Par ailleurs, le langage est un outil d'organisation sociale important car il permet aux locuteurs de s'identifier comme membres d'une communauté donné et ainsi de se distinguer des autres. Ceci est vrai quant aux distinctions entre régions et entre classes sociales.

Le langage est essentiellement structuré pour l'oral parce que l'avènement de l'écriture est relativement nouveau. De plus, même si l'analphabétisme amène plusieurs problèmes individuels et sociaux, entre 5% et 15% de la population canadienne ne sait lire son nom alors que 27% des Canadiens ne peuvent pas lire un texte continu. Ainsi, la lecture vient doubler la parole, mais jamais l'inverse. On peut aussi dire que cette caractéristique quant à l'oralité du langage se transpose aux langues.

Il faut cependant se garder de confondre langue et langage. Le langage est un ensemble abstrait qui recouvre toutes les langues; c'est l'ensemble des choix offerts aux langues sur toutes les possibilités de communication orale que permettent le corps pour amener à une communication entre humains. La langue est un ensemble cohérent de choix faits par un groupe social donné sur l'entier des possibilités que nous offre le langage pour communiquer entre humains. C'est une convention de communication qui permet aux membres d'une même communauté de se comprendre. Par ailleurs, il ne faut pas confondre langue et parole. La parole est le résultat de l'application de la langue. La langue est un phénomène social alors que la parole est un phénomène individuel (...)